ESPACE PRIVÉ

Connexion utilisateur

En conséquence, tous les registres et papiers ayant appartenu à la Société royale de médecine ou à l'Académie royale de cialis Achat Cialis sans ordonnance chirurgie, et relatifs à leurs travaux, seront remis à la nouvelle académie et déposés dans ses archives. Elle occupa de 1824 à 1850 un modeste local rue de Poitiers, puis s'installa dans la chapelle désaffectée de l'hôpital de la Charité de la rue des Saints-Pères, avant d'emménager définitivement dans l'hôtel de la rue Bonaparte, construit par l'architecte Justin Rochet de 1899 à 1902. Les missions de l'académie consistent à répondre à toutes les questions posées par le gouvernement français dans le domaine de la santé publique. En plus de son rôle de conseiller, elle peut également, sans sollicitation préalable, émettre des avis ou communiqués éventuellement destinés à être largement diffusés.

Où en est-on en Save & Garonne ?

1 – Réalisation du diagnostic partagé : terminé
. 1er semestre 2009 : réalisation de l‘état des lieux technique en interne par les services de la Communauté de communes.
. Avril à novembre 2009 : concertation avec les habitants et acteurs du territoire.
. 18 février2010 : adoption du diagnostic partagé à l’unanimité du Conseil communautaire. 



La concertation
Les habitants des treize communes de Save & Garonne, ainsi que les acteurs et partenaires institutionnels du territoire (CBE, ADMR, Caisse d’Allocations Familiales, Pôle Emploi, Chambres consulaires, Agence Régionale pour l’Environnement, Pays Tolosan, services de l’état, etc.) ont été invités à la concertation :
 > 5 réunions publiques d’information au printemps 2009
 > 15 ateliers thématiques à l’automne 2009, autour de cinq sujets : préserver notre environnement, vivre ensemble, être solidaires, créer et produire, penser notre territoire.
Plus d’une centaine de personnes ont participé à ces travaux, qui ont abouti à 104 propositions d’actions.
 

 

 2 – Définition des objectifs stratégiques : terminé

. Fin 2008/début 2009 : proposition, par les élus communautaires, au cours de travaux en séminaires, d’une stratégie pour le territoire.
. En 2010 : précision et ajustement des objectifs stratégiques au vu des résultats de la concertation avec les habitants.




 3 – Déroulement du plan d’actions : en cours

> 1er semestre 2010 : synthèse et priorisation des 134 propositions issues de la concertation, puis rédaction, par les élus et les services, des 55 fiches-actions qui composeront le plan d’actions de l’Agenda 21.
> Août et septembre 2010 : validation du plan d’actions par les partenaires institutionnels : ARPE, ADEME, Agence de l’eau Adour Garonne, Conseil Régional, Pays Tolosan.
> 7 octobre 2010 : adoption du plan d’actions à l’unanimité du Conseil communautaire.



 4 – La mise en œuvre et le suivi des actions :  en continu

Le premier plan d’actions de l’Agenda 21 de Save & Garonne a été prévu pour une durée de 5 ans (2011-2015). Cela ne veut pas dire que les 55 actions doivent impérativement être réalisées en 5 ans, ni que, après, tout s’arrêtera ! C’est le temps que se donne la collectivité pour lancer les premières actions et apprendre à travailler selon ce nouveau mode de développement dit « durable ».
Pour savoir si la démarche réussit, on peut mesurer les résultats de l’Agenda 21 à deux niveaux : le suivi et l’évaluation.
 

> Le suivi
- Les indicateurs de suivi

Des indicateurs de suivi ont été déterminés pour chaque fiche-action au moment de son élaboration. Ce sont des données chiffrées, renseignées par les services de la Communauté de communes, qui permettent peu à peu de vérifier si une action avance.
- Le Comité de suivi
Un Comité de suivi a été créé en janvier 2011, composé de 8 conseillers municipaux des communes et de 9 habitants ayant participé à la concertation.
Il suit, en collaboration avec les élus de la Communauté de communes, la réalisation des actions.
 

> L’évaluation
L’évaluation est un travail de fond qui sert à mesurer l’impact de l’Agenda 21 sur les habitants du territoire. Il devrait être mené à l’échéance du plan d’actions, autour de 2015, afin d’aider les élus à décider s’ils prolongent et/ou réorientent l’Agenda 21, à travers un deuxième plan d’actions.